Rechercher
  • Holopix

La Voxon VX1 et son affichage volumétrique - l'hologramme maîtrisé ?


La société Voxon a développé un concept d'affichage volumétrique qui pourrait bien faire passer l'idée d'hologramme du rêve à la réalité. Leur ambition est simple : arriver à créer des hologrammes à la Star Wars.


Qui est Voxon ?


C'est une jeune start up qui démarre ses travaux de recherche en 2009 dans l'abri de jardin de l'un des fondateurs, comme ils aiment à le raconter avec humour sur la page d'accueil de leur site web.


Ils se définissent eux-mêmes comme des explorateurs muent par leur rêve d'arriver à ramener dans le monde réel ce qu'ils ont imaginé. Après s'être heurté à des problèmes techniques ils ont recruté un ingénieur spécialisé dans les processeurs graphiques et sont arrivés à un résultat proche de leurs ambitions : ajouter une troisième dimension à l'image et pouvoir la partager avec toutes les perspectives que ça implique en matière de communication, de jeu, d'applications professionnelles etc.

Après 8 ans de développement ils sont enfin arrivé à créer ce qu'ils appellent le premier affichage holographique en 3D réelle, sans lunette, sans interface à intercaler ou autre. Ils affirment ne pas avoir simplement créé une vue 3D mais bien le rendu d'un objet 3D.


Le résultat est donc un champ lumineux holographique totalement interactif qui peut être vu sous tous les angles.



Un affichage volumétrique, comment ça marche ?


Un périphérique d'affichage volumétrique est un périphérique graphique qui crée une représentation visuelle d'un objet en 3 dimensions physiques par opposition aux images planes des écrans traditionnels qui simulent la profondeur par le biais de différents effets. Une définition proposée par les pionniers en la matière est que l'affichage volumétrique crée une imagerie 3D par l'émission, la dispersion ou le relais de l'illumination de régions de l'espace bien définies en x, y et z.


Un véritable affichage volumétrique produit une représentation digitale d'un objet réel dans un espace physique. "L'image" qui en résulte possède les mêmes caractéristiques qu'un objet dans le monde réel permettant à un observateur de le voir sous tous les angles et même de zoomer sur certains détails. Un affichage volumétrique 3D est auto-stéréoscopique ce qui veut dire qu'il produit une image 3D visible à l’œil nu, sans aucune aide type lunettes ou autre.

Bien que postulée pour la première fois en 1912, et bien que ce soit un élément de base des films de science-fiction, les hologrammes ne sont pas encore beaucoup utilisés dans la vie quotidienne. Il existe de nombreux marchés potentiels pour ce type d'affichage avec notamment une utilisation dans l'imagerie médicale, l'exploitation minière, l'éducation, la publicité, la simulation, les jeux vidéo, la communication et la visualisation géophysique. Comparés à d’autres outils de visualisation 3D tels que la réalité virtuelle, les affichages volumétriques offrent un mode d’interaction fondamentalement différent, avec la possibilité pour un groupe de personnes de se rassembler autour de l’affichage et d’interagir de manière naturelle et sociable, sans avoir à s'équiper au préalable de lunettes 3D ou autres équipements. Les objets 3D produits par un affichage volumétrique peuvent avoir des caractéristiques identiques à celles des objets du monde réel, notamment la profondeur focale, la parallaxe (possibilité de voir l’objet pour plusieurs personnes à la fois, chaque personne ayant leur propre angle de vue), et la vergence (la capacité de l’œil humain à se concentrer sur un objet).


Les affichages volumétriques 3D à surface balayée (ou «volume balayé») reposent sur la persistance de la vision humaine pour fusionner une série de tranches de l'objet 3D en une seule image 3D. C'est le cas du Voxon VX1.


Ainsi, la scène 3D est décomposée par ordinateur en une série de "tranches", qui peuvent être rectangulaires, en forme de disque ou en coupe transversale hélicoïdale, après quoi elles sont projetées sur ou à partir d'une surface d'affichage en mouvement. L'image sur la surface 2D (créée par projection sur la surface, par des LED intégrées dans la surface) change lorsque la surface se déplace ou pivote. En raison de la persistance rétinienne, l’œil humain perçoit un volume continu de lumière. La surface d'affichage peut être réfléchissante, transmissive ou une combinaison des deux.


Le Voxon Photonics VX1 est un exemple d'affichage à volume balayé disponible dans le commerce. Ce display a une zone de volume de 18 cm * 18 cm * 8 cm de profondeur et peut générer jusqu'à 500 millions de voxels (pixel en 3D) par seconde. Le contenu de la VX1 peut être créé à l'aide de son interface ou à partir de fichiers 3D standard tels que OBJ, STL et DICOM pour l'imagerie médicale.


En savoir plus :

Pour en savoir plus sur la Voxon VX1 et les autres concepts développés par cette société, rendez-vous directement sur le site de Voxon : https://voxon.co/


sources :

site voxon ( https://voxon.co/ )

wikipedia ( https://en.wikipedia.org/wiki/Volumetric_display )


Qui sommes nous ?

 

 

Mentions légales

HOLOPIX© 2018 - web design : Benoit KATANA 

Nos autres services : 

 

Website management : www.a-a-corp.com

 

Brochures vidéo : www.pixcard.fr

Cartes de visite métal : www.metalcard.fr