Rechercher
  • Holopix

The looking glass - écran holographique ?



Annoncé comme une petite résolution, le looking glass se positionne comme le premier écran holographique. Tour d'horizon.


Le looking glass est un concept développé par une start up d'une trentaine de personnes basée à Brooklyn et Hong Kong dédiée selon elle à la construction de l'holographie du futur. Elle se décrit elle-même comme étant engagée dans cette voie depuis 2014 et comme fan de magie, d'inventions, de futur et aussi des années 90. La technologie développée est censée libérer la 3D de la contrainte des écrans plats et ainsi la reconnecter au monde réel.


Les créateurs du looking glass l'affirment : nous vivons dans un monde en 3 dimensions et pourtant la plupart de nos créations digitales sont prisonnières des écrans 2D. De nombreuses sociétés développent des concepts de réalité virtuelle et de réalité augmentée, mais semblent avoir oublié l'essentiel de ce que la 3D doit permettre : le partage dans un espace physique avec des êtres humains.



Le concept


Le looking glass se définit comme le premier écran holographique de bureau, designé pour les créateurs 3D. Il permet de créer, voir et partager de la 3D réelle sans aucun casque de réalité virtuelle ou augmentée. Il est fourni avec un pack d'accessoires interactifs dont un détecteur de mouvements permettant d'utiliser des commandes gestuelles. Il est aussi livré avec une mallette de transport et un kit de nettoyage.

Le looking glass pourrait bien être la nouvelle interface dédiée à l'expérience 3D. Les concepteurs insistent beaucoup sur le fait qu'un contenu 3D ne doit pas être diffusé sur un écran 2D, mais aussi sur le fait qu'on doit pouvoir modéliser, développer et montrer sa 3D sur un support qui ne requiert pas d'accessoire contraignant comme un casque de VR.


"La magie est juste une science déguisée"



Le looking glass réunit en un seul périphérique une combinaison de technologies de champ lumineux et d'interface volumétrique capable de générer 60 images par seconde. En comparaison, un casque de réalité virtuelle produit seulement deux vues 3D d'une scène virtuelle, quand le looking glass génère 45 vues uniques.


Le résultat en est une 3D réelle. 45 vues sont encodées dans un signal vidéo envoyé au looking glass. Les optiques de l'écran décodent ensuite ce signal en une scène 3D super-stéréoscopique et full-color. Si votre angle de vue change, vos yeux seront exposés à des images différentes, ce qui permet à plusieurs spectateurs d'avoir l'expérience simultanée d'un objet 3D comme s'il était présent dans la vitrine du looking glass.


Le looking glass se veut aussi communautaire. Il met à disposition des acheteurs une bibliothèque de créations 3D déjà existantes ainsi que certaines applications, mais il permet surtout aux utilisateurs de partager leurs créations les uns avec les autres et ainsi la bibliothèque est censée s'enrichir petit à petit.


Il est actuellement proposé en deux tailles différentes : 9 et 16 pouces. Les prix affichés sont de 600$ pour le 9 pouces et 3000$ pour le 16 pouces. La cible est donc pour l'instant les professionnels de l'industrie 3D et éventuellement les artistes.



Actuellement la start up qui produit le looking glass est dans un process de financement participatif et il semblerait qu'elle ait déjà récolté plus de 700 000 euros, le projet semble donc clairement viable et pourrait bien créer la révolution à laquelle il aspire, notamment dans le domaine des jeux vidéo et du design.


Est-ce réellement de l'holographie ?


selon nous ça s'en rapproche en tout cas très fortement. L'image générée par le looking glass contient toutes les informations d'une réelle image en 3D, c'est à dire tous les aspects de l'objet sous de nombreux angles de vue et permet ainsi de le regarder de différentes directions. Il est possible aussi de le faire tourner dans le looking glass pour avoir d'autres angles de vue, c'est donc ce qui se rapproche le plus de l'hologramme dans sa définition originelle. Se rajoute le fait qu'ici il ne s'agit pas seulement d'une image mais bien d'une animation, on peut donc voir bouger l'objet ce qui est relativement intéressant. Alors oui il reste un support physique et l'image ne flotte pas encore dans les airs, mais cette technologie innovante ouvre des perspectives très intéressantes dans le domaine de l'holographie et de la création 3D. Affaire à suivre de près.


sources principales : https://lookingglassfactory.com/