Rechercher
  • Holopix

Quand un hologramme partage votre vie


Les hologrammes sont de plus en plus présents autour de nous, ils représentent l'avenir, on le sait, mais on sait aussi que la technologie n'est pas encore totalement maîtrisée, il existe néanmoins des substitues qui créent une illusion parfaite. Alors un hologramme c'est beau, certes ça fait rêver et on comprend bien ce que ça peut rapporter en terme de valorisation à l'industrie du marketing et de la communication, mais qu'en est-il de monsieur tout le monde ? comment va-t-il voir l'holographie intégrer son quotidien ? Qu'est-ce que l'hologramme va pouvoir lui apporter ? C'est la réflexion qu'à menée la société japonaise Vinclu qui a développé l'assistant personnel Gatebox intégrant une IA similaire aux assistants Siri ou Google assistant mais matérialisant surtout celle-ci par le biais d'une image holographique sous la forme d'une jeune fille de 20 ans nommée Azuma Hikari.



Alors jusque-là tout va bien, l'idée est plutôt sympathique même. Mais là où le bât blesse éventuellement c'est sur le positionnement de la Gatebox, que son constructeur affiche clairement comme une solution pour lutter contre l'ennui du célibat. Et on sait qu'au Japon le phénomène est un véritable problème, la mutation de la société génère de plus en plus de célibataires entre les femmes en recherche d'indépendance et les hommes qui ne veulent plus se tuer à la tâche pour nourrir un foyer, on se retrouve avec une population de 18 / 34 ans célibataires à 70% pour les hommes et 60% pour les femmes dont 40% hommes et femmes confondus sont encore vierges. (source : lci.fr). La vidéo promotionnelle de la Gatebox ne laisse d'ailleurs aucun doute sur son positionnement, jugez par vous-même :



La Gatebox n'est disponible pour l'instant qu'au Japon au prix de 1200 € environ et son développement suit son cours, rien d'alarmant pour l'instant, si ce n'est l'apparition de certaines dérives comme ce japonnais de 35 ans qui s'est marié avec l'hologramme de la chanteuse virtuelle Hatsune Miku matérialisée dans sa Gatebox (voir l'article à ce sujet). En effet, la Gatebox est native avec l'hologramme d'Azuma hikari mais il est possible d'avoir accès à d'autres personnages comme Hatsune Miku dont nous avions évoqué les concerts donnés sous la forme d'un hologramme dans un précédent article.


Voyons maintenant un peu ce que notre petit hologramme sait faire. Tout d'abord "elle" peut piloter toute la domotique de la maison, gérer les lumières, l'audio-visuel et tout autre objet connecté. Ensuite elle vous parle (avec des phrases simples pour l'instant), vous répond, vous envoie des messages quand vous n'êtes pas auprès d'elle par le biais de son appli mobile et s'inquiète de l'heure de votre retour. Vous pouvez aussi bien sûr lui demander tout ce que l'on peut demander à une IA programmée pour être un assistant personnel à savoir écouter un certain type de musique, mettre un réveil, rappeler un rdv, des renseignements sur la météo ou autre. Pour se faire, la Gatebox possède tout un tas de capteurs de mouvement et de température, de micros et de caméras, pour optimiser les réactions de son hologramme en temps réel. La reconnaissance faciale a été améliorée sur la production de série, comparé aux premiers prototypes et la Gatebox peut maintenant réagir par le biais de son hologramme à un sourire ou un geste : souriez à Azuma, elle vous sourira en retour. La reconnaissance vocale est elle aussi désormais optimisée : parlez à Azuma, elle vous répondra en retour.


Alors, gadget ou réelle perspective de développement pour les hologrammes ? l'avenir nous le dira, même si beaucoup de films d'anticipations comme la dystopie "Her" ont plutôt tendance à pencher pour la deuxième solution. s'ouvre alors un débat d'éthique mais qu'on peut déjà poser avec les sexdolls, ces poupées de plus en plus réalistes que certains hommes achètent pour partager leur quotidien. On sait que la société japonaise intègre une culture geek bien plus développée que dans les pays occidentaux, mais on sait aussi que les tendances high tech qui naissent au Japon finissent par arriver en Europe, même si c'est avec un décalage. (On se souvient du phénomène tamagotchi qui avait inondé nos cours de récréations pendant un temps).


Quoi qu'il en soit, les hologrammes deviennent un vecteur qui permet de matérialiser certains concepts comme celui de l'assistant personnel et des Intelligences Artificielles en général de manière beaucoup plus concrète et il y a fort à parier que leurs utilisations vont aller crescendo avec le développement de ces dernières.