Rechercher
  • Holopix

Quand un hologramme vous parle ...


Il y a déjà quelques années que les hologrammes intéressent l'industrie du marketing et de la signalétique. Dans ce petit reportage on voit comment l'aéroport d'Orly utilise les techniques de simulation holographique pour faire passer leurs messages. Bien évidemment il s'agit de simulation et non d'hologramme à proprement parler. Comme on l'a déjà vu dans de précédents articles, l'hologramme en lui-même est un procédé complexe que nous détaillerons au cours d'un article dédié.


On peut se demander quel est l'intérêt d'un tel procédé par rapport à un simple écran, le rendu n'est pas meilleur, voire moins bon et les informations transmises ne seront pas différentes, par contre la logistique à mettre en place est plus complexe.

ici le procédé utilisé est celui du film holographique avec rétroprojection. Une surface transparente (plexiglas ou verre) est recouverte d'un film dit holographique. La particularité de ce film est qu'il est transparent lui aussi à 97% mais qu'il fixe quand même les particules de lumière et permet donc la projection d'une image sur sa surface. Le projecteur est placé derrière l'écran ainsi constitué et envoie une image inversée qui est captée par le film et produit le rendu que vous voyez dans le reportage. Comme on peut le voir il faut un certain recul et le projecteur est volumineux. Tout l'intérêt se trouve donc dans l'effet. Ici la surface a été découpée à la forme de la silhouette de l'hologramme, afin de donner l'impression que c'est un vrai humain que l'on a en face de soi. Personne n'est dupe bien sûr, mais inconsciemment nos algorithmes de reconnaissances instinctifs s'activent de manière plus efficace face à cet "humain virtuel" que face à un simple écran. Au-delà de l'effet waouh généré par ce procédé peu habituel et qui va donc interpeller les gens il y a paradoxalement une vraie volonté d'humanisation de l'endroit en secondant les traditionnels tableaux d'affichages par ces hologrammes à forme humaine. Quoi qu'on puisse en penser cela rend irrémédiablement le lieu plus vivant et plus attractif.


Dans cette version, on est certes plus proche du divertissement que du réel intérêt en termes de service, mais les perspectives annoncées d'hologrammes interactifs devraient apporter une réelle valeur ajoutée voire même rendre la mise à disposition de certains services d'information plus accessibles à de nombreuses personnes moins réceptives aux écrans à proprement parler.


Va-t-on pour autant voir les hologrammes envahir nos espaces publics et remplacer petit à petit les vrais humains ? C'est une perspective que l'on peut effectivement considérer mais qui est indissociable des progrès technologiques des intelligences artificielles. En effet au jour d'aujourd'hui les techniques de simulation holographique comme celles utilisées ici, ou encore les hélices holographiques, sont parfaitement maîtrisées et présentent déjà un fort intérêt pour tout ce qui est marketing de point de vente, salon exposition, conférence etc, avec des applications démonstratives ou informatives avec lesquelles le public n'a pas à interagir. On commence à voir apparaître des systèmes de simulation holographique reliés à des interfaces permettant de plus en plus cette interactivité, on peut par exemple voir maintenant des vitrines holographiques reliées à un système tactile permettant de déclencher un hologramme ou un autre en fonction du renseignement recherché, ce qui est l'équivalent de la borne interactive de plus en plus présente aujourd'hui avec l'aspect hologramme en plus. Mais là où la différence va vraiment se créer c'est quand les intelligences artificielles et leurs possibilités infinies viendront s'incarner sous forme d'hologramme. La porte sera ainsi ouverte à tous les fantasmes futuristes les plus fous et on pourra imaginer tenir une conversation sur un sujet avec un hologramme représentant un humain qui répondrait à nos questions et nous aiguillerait sur telle ou telle démarche à suivre.


Notre petit reportage sur les hologrammes d'Orly nous montre à quel point la forme peut jouer sur la perception des gens, les progrès de l'IA vont pouvoir rajouter du contenant à cette forme, c'est-à-dire un véritable fond, et l'on peut aisément imaginer qu'une nouvelle sorte de service associant ces deux technologies va bientôt faire son apparition dans de nombreux lieux que ce soit en termes de renseignement ou de merchandising. Demain, les hologrammes d'Orly ne se contenteront plus d'annoncer l'ouverture d'une porte d'embarquement, ils répondront à vos questions sur votre vol, ils vous aideront à trouver un hôtel, réserver un taxi en arrivant sur place, vous conseilleront sur les habits à porter en fonction de la météo de votre lieu de destination, bref ils deviendront de véritables assistants au voyage, toujours souriants et qui ne perdront jamais patience.