Rechercher
  • Holopix

La révolution holo-gauze

Mis à jour : 27 févr. 2019


Dans les techniques de simulation holographiques il est une petite nouvelle qui commence à faire beaucoup parler d'elle. L'holo-gauze ou tissu holographique est une matière particulière qui ressemble à un voile, quasiment transparent et qui capte la lumière et surtout les images envoyées par un projecteur.


Ce concept a été développé par la société américaine Holotronica dont le PDG Stuart Warrenhill en est l'inventeur, et lancé sur le marché en 2014.


Le principe :


L'holo-gauze est un tissu sur lequel est ajouté un revêtement métallique très réfléchissant qui renvoie les images projetées tout en conservant sa transparence. Un ou plusieurs projecteurs puissants diffusent des images dites holographiques, c'est-à-dire sur fond noir et avec un effet 3D, qui sont réfléchies par le tissu tout en conservant de fait une certaine transparence.

La principale contrainte est la puissance des projecteurs requise pour avoir un rendu correct, en fonction de l'éclairage il ne faut pas espérer pouvoir faire quelque chose de correct avec un projecteur de moins de 6000 lumens, mais cela peut monter beaucoup plus. Les projecteurs Panasonic utilisés pour le show Holo du DJ international Eric Prydz envoyaient 30 000 lumens sur l'holo-gauze placé devant l'artiste sur scène. Le rendu était juste hallucinant comme on peut le voir sur le trailer du show ci-dessous.



Le principal avantage de cette technique est de pouvoir transporter l'holo-gauze qui se plie et se déplie comme n'importe quel tissu et de pouvoir créer des images holographiques très grandes (20x5m dans le cas d'Eric Prydz par exemple) avec une contrainte logistique très faible puisqu'il suffit que le tissus soit tendu sur la scène. On peut donc l'adapter facilement à toutes les conditions scéniques.


Sa transparence et son invisibilité permettent aussi de placer un écran LED derrière et ainsi de combiner l'holographie avec de la vidéo normale voire même du mapping. Il n'y a dès lors plus de limite à ce qu'il est possible de faire en matière d'effet.


L'holo-gauze accepte la projection de face comme la rétroprojection, toutefois pour un effet optimal il faut placer le projecteur d'une certaine manière. Il s'agit non seulement d'exploiter au mieux la puissance réfléchissante du support mais aussi de ne pas éblouir le spectateur ou de ne pas reproduire une image doublée sur la surface qui serait située derrière le tissu. Voici les schémas d'implantation possibles :



Exemples d'applications :


  • Show Eric Prydz - 27.09.14 - Madison Square Garden. Le plus grand hologramme indoor jamais créé pour lequel ont été déployés un holo-gauze de 20 mètres x 5m et 3 projecteurs 40 000 lumens 4K, permettant la création d'hologrammes géants semblant flotter en l'air au-dessus du public médusé du Madison Square Garden. Le show regroupait aussi de nombreux autres effets light, laser, vidéo avec un écran LED géant en fond de scène.


  • Lady Gaga Bowie tribute - 18 mars 2016. Durant la cérémonie des Grammy awards, Lady Gaga avait rendu un vibrant hommage à David Bowie avec un medley de ses chansons, aidée au niveau visuel par la technologie holo-gauze.


  • Eurovision 2016. trois écrans holo-gauze de 3x5m avaient été déployés sur la scène de l'eurovision organisée par la Suède, qui ont permis à la chanteuse australienne Dami Im une incroyable performance visuelle. deux des écrans étaient placés derrière elle et un devant, ce qui a permis une combinaison d'effets visuels complètement bluffants. Il faut noter que la moitié de la prestation de la chanteuse a été filmée par les caméras à travers l'holo-gauze qui reste totalement invisible grâce à sa structure particulière.


  • Tidal X - Beyoncé performance - 23.10.2016. La technologie holo-gauze a permis à la chanteuse Beyoncé de se démultiplier pendant son interprétation de son titre Lemonade dans l'esprit du célèbre bullet time du film The Matrix.


Retrouvez toutes ces performances compilées dans la vidéo ci-dessous :


Utilisation


A une moindre échelle cette technologie ouvre des perspectives très intéressantes dans le domaine de la communication par l'image, le rendu étant vraiment intéressant et la transparence de l'holo-gauze plus importante que celle du film holographique si l'éclairage est étudié de manière adéquate. Voici un rendu dans un environnement type bureaux.



Dès lors on peut envisager de multiples applications à l'holo-gauze dans le domaine du marketing ou de l'événementiel.


Holo-gauze ou film holographique ?


On est en droit de se poser la question, en effet, la technique utilisée est la même, il s'agit de projeter une image qui sera captée par la surface et qui gardera un effet transparent de par la composition de celle-ci. Ce qui va déterminer l'utilisation de l'une ou de l'autre va plus être les contraintes d'implantation et le but de l'utilisation de la technique de simulation holographique pour chaque cas. Voici des exemples :


  • Utilisation d'hologrammes pour de la communication dans une vitrine de magasin : On choisira le film holographique, qui peut être posé directement sur la vitre de la vitrine.


  • Utilisation d'hologrammes pour un spectacle sur scène : on choisira plutôt l'holo-gauze car il est plus facile à mettre en place de par sa souplesse. Pour un film holographique il faut une surface rigide de la taille de l'image que l'on veut créer donc par exemple sur une scène de 15 mètres il faudrait une surface de 15x3 mètres par exemple, ce qui serait extrêmement complexe à déplacer. De plus il est plus facile d'optimiser la transparence de l'holo-gauze que celle du film holographique, à condition bien sûr d'avoir une maîtrise totale de l'éclairage, ce qui est le cas dans une salle de spectacle mais pas dans une boutique par exemple.


  • Utilisation événementielle : ici tout va dépendre de la taille de l'hologramme souhaitée. Pour un hologramme à taille humaine mais fixe, c'est-à-dire qui n'a pas besoin de se déplacer, on utilisera plutôt une surface en plexiglas de 2x1m recouverte de film holographique. En effet, l'holo-gauze nécessite un cadre pour pouvoir être tendu, et les bords du tissu sont visibles avec leurs œillets, il sera donc moins heureux de créer un effet hologramme avec, par contre, dans le cas où on devrait créer une scène ou un tableau vivant dans un espace dédié, l'holo-gauze pourra être plus approprié que le film holographique.


Il faut noter aussi que l'holo-gauze requiert des projecteurs plus puissants que le film holographique, avec lequel on peut envisager des projecteurs courte focal (que l'on peut placer proche de la surface de projection) ce qui est moins possible avec l'holo-gauze, puisque les projecteurs courte focal sont moins puissants que les normaux. Les 2 matériaux présentent donc chacun des avantages et des inconvénients et requièrent souvent une étude des conditions au cas par cas pour savoir lequel utiliser pour un rendu optimal.


La technologie holo-gauze offre donc un réel potentiel en matière de spectacle, de marketing et de communication en général. Etant très jeune on peut imaginer que de nombreux développements vont être faits prochainement autour de ce concept révolutionnaire et nous ne manqueront pas de les détailler dans de prochains articles.